Trouver un psaume :

25/08/2014

PSAUME 2 : D'où vient ce bruit parmi les nations

1. D’où vient ce bruit parmi les nations? À quoi les porte une impuissante haine? Peuples, pourquoi, dans vos illusions, Vous flattez-vous d’une espérance vaine? Je vois ligués les princes de la terre; Dans leurs conseils les grands ont présumé D’être assez forts pour déclarer la guerre À l’Éternel, à son Oint bien-aimé.

2. C’est trop, ont dit ces ennemis jaloux,
C’est trop souffrir leurs rapides conquêtes;
Brisons nos fers, et jetons loin de nous
Le joug pesant qui menace nos têtes.
Mais l’Éternel qui les hauts cieux habite,
Sans s’émouvoir rira de leur dessein;
Et si contre eux, à la fin il s’irrite,
Ils sentiront combien pèse sa main.

3. De ce haut trône alors il parlera,
En sa colère à nulle autre semblable;
D’un grand effroi leurs cœurs il remplira,
Dans sa fureur ardente et redoutable.
Rois, dira-t-il, quelle est votre entreprise?
De ce Roi seul j’ai fait élection,
Et de ma main sa couronne il a prise;
Je l’ai sacré sur le mont de Sion.

PAUSE

4. Et moi, son Oint, je publie en tous lieux,
Le saint décret de Monarque suprême;
C’est toi, mon Fils, qui plais seul à mes yeux;
Je t’ai, dit-il, engendré ce jour même.
Demande-moi, je veux pour ton partage,
Sous ton pouvoir ranger tout l’univers;
Les nations seront ton héritage,
Jusques aux bouts de la terre et des mers.

5. Tu dompteras, de l’une à l’autre mer,
Les ennemis qui te feront la guerre;
Tu les tiendras sous un sceptre de fer,
Pour les briser comme un vase de terre.
Maintenant donc, vous monarques et princes,
Connaissez mieux quel est votre devoir;
Grands de la terre, arbitres des provinces,
Du Roi des rois, apprenez le pouvoir.

6. À l’honorer sans cesse attachez-vous;
Soyez soumis à sa volonté sainte;
Vivez heureux sous un Maître si doux;
Et servez-le avec joie, avec crainte.
Rendez hommage au Fils qu’il vous envoie;
Et prévenez un juste jugement;
Si votre erreur vous montre une autre voie,
Vous périrez dans votre égarement.

7. Car tout d’un coup, son courroux rigoureux
S’enflammera, pour hâter sa vengeance.
Heureux alors, et mille fois heureux,
Qui met en lui toute sa confiance!

(Psautier de Genève 1729)