Trouver un psaume :

12/09/2015

PSAUME 28 : Ô Dieu, ma haute forteresse

1. Ô Dieu, ma haute forteresse, C’est à toi que mon cri s’adresse. Réponds-moi, soulage ma peine; Autrement, ma fin est prochaine; Et déjà je ressemble à ceux Qu’on descend au sépulcre affreux.

2. Entends ma voix, lorsque je crie;
Exauce-moi, quand je te prie,
Du lieu saint où je viens me rendre.
Grand Dieu, voudrais tu me comprendre
Parmi les méchants obstinés,
Qui sont au tourment destinés?

3. Dans la bouche ils n’ont que concorde,
Mais leur cœur à tout mal s’accorde,
Donne-leur le juste salaire
De tout le tort qu’ils osent faire;
Et que chacun d’eux soit traité
Ainsi qu’il l’aura mérité.

4. Ils ont fait à Dieu mille outrages;
Ils ont méprisé ses ouvrages,
Et rejeté la connaissance
Des hauts effets de sa puissance.
Mais Dieu les fera tous périr,
Sans qu’on puisse les secourir.

5. Loué soit Dieu, dont la tendresse
M’écoute et m’exauce sans cesse;
J’ai dans sa bonté secourable,
Un bouclier impénétrable.
Mon cœur donc s’en réjouira;
Ma bouche le célèbrera.

6. Il est la force des fidèles;
Il couvre son Oint de ses ailes.
Regarde, ô Dieu, ton héritage;
Béni ton peuple d’âge en âge;
Que, comblé de biens et d’honneur,
Il trouve en toi tout son bonheur.

(Psautier de Genève 1729)

Psaume 109 avec la même musique.