Trouver un psaume :

17/05/2013

PSAUME 86

Psautier de Genève de 1729

1. Mon Dieu, prête-moi l’oreille,
Dans ma douleur sans pareille;
Vois la misère où je suis,
Viens soulager mes ennuis.
Mon Dieu, veille pour ma vie;
Car te plaire est mon envie;
Sauve, ô Dieu ton serviteur,
Qui s’assure en ta faveur.

2. Délivre-moi par ta grâce,
Du péril qui me menace,
Quant, plein de zèle et d’amour,
Je t’invoque nuit et jour.
Console et soutiens mon âme,
Qui sans cesse te réclame,
Et qui vers toi, Dieu des dieux,
S’élève jusques aux cieux.

3. Seigneur, ta bonté suprême,
À qui te craint, à qui t’aime,
Fait ressentir tous les jours,
Les effets de ton secours.
Puisqu’à toi seul je m’arrête,
Seigneur, entends ma requête;
Et puisque j’espère en toi,
Daigne prendre soin de moi.

4. À toute heure, en ma souffrance,
J’implore ton assistance;
Car ta pitié chaque fois,
Répond à ma triste voix.
Est-il quelque dieu semblable
À toi, seul Dieu redoutable?
Qui peut former tes projets?
Qui peut imiter tes faits?

5. Sage autour de la nature,
Le monde ta créature,
Un jour viendra tout entier
À tes pieds s’humilier.
De toutes parts tes merveilles
Sont grandes et sans pareilles;
Et tu règnes en tout lieu,
Comme le seul et vrai Dieu.

6. Seigneur, montre-moi ta voie;
Fais que j’y marche avec joie;
Fais que, selon mon devoir,
Je révère ton pouvoir.
Mon Dieu, je bénis sans cesse
Ta puissance et ta sagesse;
Et je te célèbrerai
Tout le temps je vivrai.

7. Car, bien que j’en fusse indigne,
J’éprouverai ta grâce insigne,
Quand, des portes de la mort,
J’échappai par ton support.
Tu vois la haine et l’envie
Sans cesse attaquer ma vie;
Tous conspirent contre moi,
Sans aucun égard pour toi.

8. Mais ta bonté favorable
Te rend toujours secourable,
Toujours lent à t’irriter,
Toujours prompt à m’assister.
Viens donc, viens, et me regarde;
Que ta force soit ma garde;
Puisqu’étant né sous ta loi,
Je suis doublement à toi.

9. Donne-moi, par ta clémence,
Un signe de ta présence;
Mes ennemis auront peur,
Te voyant mon protecteur.