Retrouver un psaume :

03/05/2013

PSAUME 143

Psautier de Genève de 1729

1. Seigneur, vois ma peine et ma crainte;
Daigne écouter ma juste plainte;
Reçois ma supplication;
Et, selon ta promesse sainte,
Adoucis mon affliction.

2. J’ai trop mérité ta colère;
Mais que ta justice sévère
N’entre point en compte avec moi;
En vain aucun mortel espère
Se justifier devant toi.

3. L’ennemi qui me fait la guerre
M’a défait, m’a porté par terre;
Et pour finir mon triste sort,
Dans un lieu sombre il me resserre,
Comme si j’étais déjà mort.

4. Mon âme, de douleur pressé,
Croit que ta clémence est lassée,
Et que tu m’as abandonné.
Tant de maux troublent ma pensée,
Que mon cœur en est étonné.

5. Au fond de cette grotte noire
J’ai rappelé dans ma mémoire
Le temps de mes prospérités;
Et tes hauts faits, si pleins de gloire,
Ont été par moi récités.

6. Délivre-moi de ce martyre;
Je te tends les mains, je soupire;
Et mon âme, en ce mal nouveau,
Est altéré, et te désire
Comme un champ sec désire l’eau.

PAUSE

7. Montre-moi ta face adorable,
Mon cœur s’abat, le mal m’accable;
Hâte-toi de me secourir.
Je suis, hélas! déjà semblable
À ceux qui sont près de mourir.

8. Fais-moi, dès le matin, entendre
Ta bonté paternelle et tendre,
Sur qui se repose ma foi;
Dis-moi la route qu’il faut prendre;
Car mon âme s’élève à toi.

9. Grand Dieu, mon unique défense,
Garantis-moi par ta puissance,
De la main de mes ennemis;
Je mets toute mon espérance
Au secours que tu m’as promis.

10. Enseigne-moi ce qu’il faut faire
Pour t’obéir, et pour te plaire;
Et qu’ainsi dans le droit chemin
Ton esprit me guide et m’éclaire,
Dès cette heure, et jusqu’à ma fin.

11. Que ta grâce, où je me confie,
Me soutienne et me fortifie
En cette dure extrémité;
Et qu’elle ranime ma vie,
Pour faire éclater ta bonté.

12. Seigneur, tu me seras propice,
Et tu confondras la malice
De mes cruels persécuteurs;
J’attends de toi cette justice,
Comme un de tes adorateurs.